Notre institution

  Au Burkina Faso, l'obligation de rendre compte est plus ressentie compte tenu de sa situation pauvre

 Lire la suite...

 

 

 

Projet et chantiers

Construction R+3
  La construction d'un immeuble R+3 pour abriter les archives

 Lire la suite...

 

 

 

Notre equipe

Premier Président

Monsieur Noumoutié Herbert TRAORE

 

 Lire la suite...

Cour des comptes : un schéma directeur informatique en élaboration

imgLe ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes,  Nébila Amadou Yaro, a lancé officiellement les travaux d’élaboration du Schéma directeur informatique (SDI) de la Cour des comptes, le lundi 8 juin 2015 à Ouagadougou. Pour plus d’efficacité dans la réalisation des ses missions, la Cour des comptes a décidé de se doter d’un Schéma directeur informatique (SDI). Aussi, elle a fait appel à l’Agence nationale de promotion des technologies de l’information et des communications (ANPTIC) pour les travaux d’élaboration dudit SDI dont le lancement est intervenu le lundi 8 juin 2015 à Ouagadougou.


A en croire le directeur général de l’ANPTIC, Alfred Namwaya Sawadogo, le SDI est un document  qui définit comment le système informatique d’une structure doit évoluer pour répondre à ses objectifs. « Le SDI de la Cour des comptes sera réalisé en un mois par six experts informaticiens », a-t-il précisé. Selon le premier président de la Cour des comptes, Noumoutié Herbert Traoré, le SDI a pour objet de fournir à son institution une démarche plus méthodique et de mettre en cohésion tous les logiciels dont elle dispose. « Cela nous permettra de produire des rapports de qualité et de conserver nos archives », a-t-il expliqué. Il a relevé que ce projet  est la réponse aux problèmes diagnostiqués sur le système informatif de son institution par une étude menée en 2012. La non effectivité du travail en réseau, l’insuffisance de formation du personnel sur les questions liées aux Technologies de l’information et de la communication (TIC), l’utilisation de l’outil informatique doublée de solutions manuelles sont, entre autres, les problèmes qu’il a énumérés. « Nous attendons que le SDI qui sera élaboré nous décrive concrètement comment l’informatique doit être déployée pour répondre aux missions de la Cour des comptes et fournir les services attendus », a souhaité M. Traoré. Le ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Nébila Amadou Yaro, a pour sa part félicité la Cour des comptes pour cette initiative. Il a soutenu que les TIC constituent un socle essentiel de promotion de la bonne gouvernance. « Pleinement conscient de cela, le gouvernement burkinabè entend mobiliser le potentiel TIC comme un levier pour le renforcement des capacités, une meilleure appropriation des programmes de développement par les populations, l’amélioration de l’efficacité et de la transparence dans l’administration », a-t-il attesté. Aussi, il a demandé à toutes les autres structures publiques d’emboîter le pas à la Cour des comptes pour élaborer un SDI pour celles qui n’en n’ont pas ou  l’actualiser pour celles qui en disposent déjà.
Eliane SOME
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les plus lus

Les publications

webmail

webmail

Gallerie photo

 thumb-1      thumb-2     thumb-3     thumb-4     thumb-5     thumb-6   

La newsletter

Nous contacter

01 BP 2534 Ouagadougou 01
Burkina Faso
Tél. : (00226) 50 30 36 00/03  ;
Fax : (00226) 50 30 35 01  
Email:

footer